ngrok (https ://ngrok.com) est un outil en ligne génial pour accéder à son site développé en local (sur WAMP par exemple) depuis internet. Il crée tout simplement un tunnel. C’est notamment très utile pour tester sur un mobile ou un émulateur de mobile (comme celui du SDK Android).

Le soucis, c’est que dans sa version gratuite, ngrok expose uniquement localhost. Or, si vous suivez les conseils des auteurs de WAMP, vous avez créé un virtual host pour chaque site que vous développez en local.

La solution est toute bête, il suffit d’ajouter l’hôte généré par ngrok (du type 1234abcd.ngrok.io) comme ServerAlias de votre virtual host :

<VirtualHost * :80>
   ServerName my.local.site
   ServerAlias 1234abcd.ngrok.io
    DocumentRoot /path/to/site
    ...
</VirtualHost>

Note : pour exposer un site wordpress, il faut aussi modifier les deux paramètres suivants de wp-config.php :

define('WP_HOME', 'http ://1234abcd.ngrok.io') ; 
define('WP_SITEURL', 'http ://1234abcd.ngrok.io') ;

N’oubliez pas de redémarrer WAMP après avoir mis à jour le virtual host. L’inconvénient est qu’il faut modifier le virtual host à chaque lancement de ngrok car l’URL change à chaque fois.

Tags : ,

Classés dans : ,

Pour aller plus loin